GMF - Conseils en gestion de patrimoine
logo gmf
logo conseil en patrimoine

Bienvenue sur le nouveau site de la GMF dédié aux Conseils en Patrimoine.

Placements, retraite, transmission, fiscalité : vous trouverez ici les conseils de nos experts pour vous aider à gérer votre patrimoine en toute sécurité et sans aucun engagement. Ce site vous présente l’intégralité des services, simulations et pré-diagnostics personnalisés que nous mettons gratuitement à votre disposition.
Sur chaque thématique, vous avez la possibilité d’effectuer en ligne une demande de bilan personnalisé, de façon sécurisée et totalement confidentielle.

Bonne visite sur notre site !

Découvrez nos prochaines conférences

Les actualités du mois

ZOOM :
Les mesures fiscales du programme du Président de la République pour les particuliers

Le programme d’Emmanuel Macron, élu Président de la République française le 7 mai dernier, comporte plusieurs mesures fiscales à destination des particuliers. Les premières mesures de ce programme devraient être incluses dans un projet de loi de finances présenté à l’automne.

→ Taxe d’habitation
Serait instituée sur 3 ans, à compter de 2018, une exonération de taxe d’habitation pour 80 % des contribuables, soit pour ceux dont le revenu fiscal de référence par part est inférieur à
20 000 €.

→ Impôt sur le revenu
Les couples auraient la possibilité d’opter pour l’individualisation de l’impôt sur le revenu.

→ ISF
L’ISF serait transformé en impôt sur la fortune immobilière (IFI). Cet impôt ne concernerait pas les “investissements qui servent l’économie”. Les conditions d’imposition actuelles seraient maintenues (seuil de 1,3 M€ et abattement de 30 % sur la résidence principale notamment). Toutes les valeurs mobilières détenues par les ménages ne seraient donc plus intégrées au calcul de ce nouvel impôt sur le patrimoine. Les différents contrats d’assurance-vie, les PEA, PEL, comptes à terme et actions échapperaient totalement à l’impôt. L’exonération des œuvres d’art serait maintenue.

→ Revenus du capital mobilier
Un prélèvement forfaitaire unique d’environ 30 % sur les plus-values, intérêts, dividendes et autres revenus serait institué avec option possible pour le barème progressif (pour les prélèvements sociaux, voir ci-dessous) et les régimes du PEA et du livret A seraient maintenus.
Cas particulier de l’assurance-vie :
• revenus afférents aux versements effectués avant la réforme : seraient maintenus l’abattement de 4 600 € (9 200 € pour les couples soumis à une imposition commune) et le prélèvement libératoire de 7,5 % en cas de dénouement ou de rachat après 8 ans,
• revenus afférents aux versements effectués après la réforme : non-application du prélèvement forfaitaire unique de 30 % aux revenus perçus sur les “sommes qui contribuent au développement de l’économie”, sauf pour les encours supérieurs à 150 000 €.

→ Prélèvements sociaux
La CSG serait augmentée de l’ordre de 1,7 point, sauf pour les retraites modestes (c’est-à-dire celles exonérées de CSG ou soumises à la CSG à taux réduit) et les indemnités chômage, mais y compris sur les revenus du capital.
Cette hausse de la CSG viendrait compenser une baisse des cotisations sociales sur les salaires : les salariés ne paieraient plus les cotisations salariales sur le chômage et la maladie.
L’exonération de prélèvements sociaux pour les heures supplémentaires serait rétablie.
Enfin, l’assujettissement des revenus du capital des Français de l’étranger aux prélèvements sociaux serait réexaminé.

Sources : Patrimoine Actualités n° 293.

Partagez cet article

Fermer XEn poursuivant votre navigation sur le site " Conseils en Patrimoine " de la GMF, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des contenus et messages adaptés à vos besoins.

En savoir plus sur les cookies