GMF - Conseils en gestion de patrimoine
logo gmf
logo conseil en patrimoine

Bienvenue sur le nouveau site de la GMF dédié aux Conseils en Patrimoine.

Placements, retraite, transmission, fiscalité : vous trouverez ici les conseils de nos experts pour vous aider à gérer votre patrimoine en toute sécurité et sans aucun engagement. Ce site vous présente l’intégralité des services, simulations et pré-diagnostics personnalisés que nous mettons gratuitement à votre disposition.
Sur chaque thématique, vous avez la possibilité d’effectuer en ligne une demande de bilan personnalisé, de façon sécurisée et totalement confidentielle.

Bonne visite sur notre site !

Découvrez nos prochaines conférences

Placements : Nos services en patrimoine

L’ASSURANCE VIE

Qu’est-ce que l’assurance vie ?

L'assurance vie est une formulation générique qui englobe à la fois l'assurance décès et l'assurance vie de type épargne. L'assurance décès permet de garantir le versement, aux bénéficiaires désignés, d'un capital pré-déterminé, en cas de décès de l'assuré.

L'assurance vie de type épargne permet de constituer une épargne utilisable librement et permet également, en cas de décès, de transmettre le capital acquis aux bénéficiaires désignés

FICHE CLAUSE BENEFICIAIRE

Quelle est la différence entre une assurance décès et une assurance vie ?

L’assurance vie permet de se constituer une épargne sur la base des versements de l’adhérent, tout en prévoyant en cas de décès de l’adhérent assuré que ce capital soit transmis à un ou plusieurs bénéficiaire. A tout moment, l’adhérent peut également disposer librement des sommes versées.

Au contraire l’assurance décès permet uniquement à l'adhérent/assuré de protéger ses proches des conséquences financières de son décès ou d'une invalidité.

Deux époux peuvent-ils ouvrir en commun un contrat d’assurance vie ?

Oui, c’est ce que l’on appelle communément « co-adhésion » ou « co-souscription ».

Les sommes versées sur un contrat d’assurance vie sont-elles librement disponibles ?

Oui, à tout moment l’adhérent peut récupérer tout ou partie des sommes versées et de leurs intérêts, sous réserve de la fiscalité en vigueur.

Faut-il mentionner son contrat d’assurance vie dans sa déclaration ISF ?

Oui, l’assurance vie fait partie des biens à mentionner dans sa déclaration ISF.

Le contrat d’assurance vie n’est-il qu’un outil de transmission du patrimoine ?

Non, la disponibilité du capital d’un contrat d’assurance vie permet à l’adhérent de poursuivre de multiples objectifs :

  • Epargne : L’assurance-vie permet de se constituer et/ou de faire fructifier un capital. L’adhérent peut à tout moment retirer tout ou partie du capital (par exemple : pour concrétiser un projet immobilier).
  • Retraite : L’adhérent peut à tout moment bénéficier de revenus complémentaires, perçus en fonction du capital dont il dispose, ou d’une rente viagère.
  • Transmission : L’assurance vie est transmise hors succession au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) par l’adhérent, sous réserve de la fiscalité en vigueur.

FICHE CLAUSE BENEFICIAIRE

FICHE CLAUSE BENEFICIAIRE DEMEMBREE

Le Service Conseils en Patrimoine vous accompagne dans votre quotidien

Pierre, 65 ans et veuf, possède un patrimoine d’une valeur de 500 000 € dont 150 000 € de liquidités …
Il souhaite optimiser la transmission de son patrimoine à Stéphane, son unique enfant.

A l’occasion de l’ouverture d’un contrat d’assurance vie à la GMF Vie pour lequel il désigne son fils bénéficiaire, il sollicite le Service Conseils en Patrimoine, suite à quoi nous lui suggérons de verser 150 000 € sur ce contrat.

Droits payés sans le versement de 150 000 € sur le contrat d’assurance vie, au décès de Pierre et sans aucune disposition prise par le défunt =

78 194 € de droits de succession à payer par Stéphane *

Droits payés avec le versement de 150 000 € sur le contrat d’assurance vie conseillé, au décès de Pierre et sans aucune disposition prise par le défunt =

48 194 € de droits de succession à payer par Stéphane **

Le patrimoine de Pierre est transmis à son décès à son fils Stéphane avec une économie de 30 000 € de droits !

* En tenant compte de l’abattement de 100 000 € entre parents et enfants dont bénéficie Stéphane pour le calcul des droits de succession.
** En tenant compte des abattements de 100 000 € entre parents et enfants pour le calcul des droits de succession et de 152 500 € applicable par bénéficiaire tous contrats d’assurance vie d’un même assuré confondus.

N’oubliez pas que notre équipe de Conseillers en Patrimoine restent à votre disposition ; n’hésitez pas à nous contacter.

Partagez cet article

Fermer XEn poursuivant votre navigation sur le site " Conseils en Patrimoine " de la GMF, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des contenus et messages adaptés à vos besoins.

En savoir plus sur les cookies