GMF - Conseils en gestion de patrimoine
logo gmf
logo conseil en patrimoine

Bienvenue sur le nouveau site de la GMF dédié aux Conseils en Patrimoine.

Placements, retraite, transmission, fiscalité : vous trouverez ici les conseils de nos experts pour vous aider à gérer votre patrimoine en toute sécurité et sans aucun engagement. Ce site vous présente l’intégralité des services, simulations et pré-diagnostics personnalisés que nous mettons gratuitement à votre disposition.
Sur chaque thématique, vous avez la possibilité d’effectuer en ligne une demande de bilan personnalisé, de façon sécurisée et totalement confidentielle.

Bonne visite sur notre site !

Nos vidéos

Tous les mois, votre émission « 3 minutes pour votre patrimoine » vous aide à décrypter l'information patrimoniale en matière de placements, retraite, transmission et fiscalité.

Préparer sa succession à travers un testament

Introduction

Bonjour, Une succession peut réserver des surprises, bonnes ou mauvaises. Mais il existe de nombreuses solutions pour préparer la transmission à ses proches.
Parmi elles, on aborde aujourd’hui la préparation d’une succession par le biais d’un testament.
Pour en parler, je reçois Damien Planet.

Qu'est-ce que le testament ?

Pour commencer, pouvez-vous me dire ce qu’est un testament ?

C’est tout simplement un document écrit sur lequel une personne indique ses dernières volontés. Cela permet d’organiser la répartition de son patrimoine au moment de son décès.

Aujourd’hui, tout le monde doit-il faire un testament ?

Non pas du tout, rien ne vous y oblige.
L’objectif est d’anticiper sa succession et d’organiser de son vivant, la transmission de son patrimoine au moment de son décès. Il est surtout conseillé pour les personnes pacsés ou vivant en union libre et qui souhaitent laisser une partie de leur patrimoine à leur partenaire.

Le cas des partenaires pacsés et des concubins

Pourquoi est-ce qu’on distingue les couples mariés de ceux en union libre ou pacsés ?

Il faut savoir qu’en dehors du cadre du mariage, il n’existe pas de disposition spécifique qui organise la transmission de son patrimoine à son partenaire de vie.

Prenons l’exemple des partenaires pacsés.
Même si, sur le plan fiscal ils bénéficient tout comme les conjoints d’une exonération de droit de succession, ils ne sont pas considérés comme des héritiers l’un envers l’autre et ne toucheront donc rien au moment du décès de leur partenaire. C’est pourquoi il est indispensable de rédiger un testament au profit de son partenaire de PACS.

Et pour les couples en union libre ?

Ils n’ont pas le statut d’héritiers et aucune disposition fiscale d’exonération n’existe entre eux.
Au décès de l’un, sur les biens laissés par son concubin, le conjoint vivant devra payer 60% de taxation avec un abattement de seulement 1 594 €.

Comment rédiger ou modifier son testament ?

Prenons un exemple : je souhaite préparer ma succession en passant par un testament. Comment dois-je le rédiger ?

Vous pouvez le faire chez vous en écrivant clairement vos volontés On parlera alors d’un testament olographe. Le terme olographe signifie « entièrement écrit à la main ». En effet, pour être valable le testament doit être entièrement écrit, daté et signé de la main du testateur.
Ensuite libre à vous de le conserver, mais l’idéal serait de le confier à un notaire.

Justement, est-il possible de se faire aider par son notaire pour le rédiger ?

Oui, c’est même conseillé.
De cette manière, vous serez sûr que le contenu soit conforme à la loi et à votre volonté. Cela évitera une mauvaise interprétation au moment du règlement de la succession.

Vous pouvez également dicter votre testament à votre notaire. Il s’agit d’un testament dit authentique.

Très bien, mais si quelques années plus tard je souhaite le modifier, que se passe t-il ?

Vous pouvez à tout moment modifier tout ou partie de votre testament. Pour cela, il suffit d’engager les mêmes démarches.

Quand rédiger son testament ?

Pour conclure, quel est le meilleur moment pour rédiger son testament finalement ?

C’est quand vous le souhaitez.
La loi précise seulement que toute personne ayant au moins 16 ans, saine d’esprit et qui n’est pas sous tutelle peut rédiger son testament.

Vous pouvez le rédiger à partir du moment où vous envisagez de préparer votre succession. Que ce soit par nécessité ou par souhait de transmettre à une personne qui n’a pas vocation à hériter de vous.
Dans ce cas autant indiquer vos choix de manière officielle sur testament. Bien préparer sa succession c’est l’anticiper le plus tôt possible.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à prendre contact avec nos conseillers en Patrimoine.

Partagez cet article

Retour au sommaire des vidéos Haut de page

Fermer XEn poursuivant votre navigation sur le site " Conseils en Patrimoine " de la GMF, vous acceptez l'utilisation de cookies destin�s à am�liorer votre exp�rience de navigation sur le site et à vous proposer des contenus et messages adapt�s à vos besoins.

En savoir plus sur les cookies