GMF - Conseils en gestion de patrimoine
logo gmf
logo conseil en patrimoine

Bienvenue sur le nouveau site de la GMF dédié aux Conseils en Patrimoine.

Placements, retraite, transmission, fiscalité : vous trouverez ici les conseils de nos experts pour vous aider à gérer votre patrimoine en toute sécurité et sans aucun engagement. Ce site vous présente l’intégralité des services, simulations et pré-diagnostics personnalisés que nous mettons gratuitement à votre disposition.
Sur chaque thématique, vous avez la possibilité d’effectuer en ligne une demande de bilan personnalisé, de façon sécurisée et totalement confidentielle.

Bonne visite sur notre site !

Nos vidéos

Tous les mois, votre émission « 3 minutes pour votre patrimoine » vous aide à décrypter l'information patrimoniale en matière de placements, retraite, transmission et fiscalité.

Assurance vie et dépendance ?

La dépendance est aujourd’hui au centre de toutes les préoccupations. Selon l’INSEE, le nombre de personnes dépendantes augmentera de 50% d’ici 2040, pour atteindre 1 230 000 personnes. Nous sommes donc tous susceptibles d’y être confrontés un jour. Et pour s’y préparer, l’assurance vie est l’une des solutions à privilégier selon notre invitée, Stéphanie Darmon.

Chapitre 1 : La définition de la dépendance

  1. Pour commencer, qu’est-ce que la dépendance ?

La dépendance, c’est le risque de la perte d’autonomie.

Concrètement, c’est être incapable d’accomplir seul des actes de la vie quotidienne comme se laver, se déplacer ou se nourrir.

  1. Des aides de l’Etat existent déjà, comme l’allocation personnalisée d’autonomie ?

Effectivement, la dépendance est avant tout un problème de santé publique et l’Etat a mis en place différentes prestations financières.

Mais bien souvent, ces aides sont insuffisantes. Par exemple, le coût moyen d’une maison de retraite s’élève, selon les régions, de 1 500 à 3 000 euros par mois.

Chapitre 2 : L’intérêt de l’assurance vie pour la dépendance

  1. Dans quelle mesure l’assurance vie peut-elle devenir une solution ? L’assurance vie pour une grande majorité des Français, c’est surtout un produit d’épargne ?

Oui, le premier objectif est de faire fructifier un capital et de le transmettre, en cas de décès, à ses héritiers.

  1. Quel intérêt pour la dépendance ?

En cas de besoin et notamment en cas de dépendance, vous pouvez facilement effectuer des retraits ponctuels ou programmés pour couvrir par exemple, les dépenses liées à un aménagement du logement.

  1. Dans ce cas, on peut imaginer qu’un capital suffisant est donc nécessaire ?

Bien entendu, le capital doit permettre de faire face aux dépenses liées à la dépendance.

Et c’est pour cela que certains assureurs ont mis en place la possibilité pour le souscripteur du contrat d’assurance-vie, de choisir une rente viagère avec une option dépendance.

Chapitre 3 : L’assurance-vie et l’option dépendance

  1. A quoi sert cette option ?

Avec votre contrat d’assurance vie, et généralement entre 50 ans et 75 ans, vous pouvez mettre en place une rente viagère avec option dépendance.

Vous percevez une rente calculée d’après les tables de mortalité, mais aussi d’après votre âge et votre capital. Et si vous devenez dépendant, le montant de cette rente sera doublé.

On peut également vous proposer des prestations d’assistance comme par exemple la recherche de professionnels ou l’accompagnement des proches.

  1. Comment l’assureur peut-il calculer le coût de la dépendance ?

Les assureurs utilisent une grille nationale appelée AGGIR. Cette grille prend en compte différents critères comme l’orientation, l’habillage, l’alimentation, les déplacements ou la communication.

Chapitre 4 : Zoom sur la rente viagère

  1. Fiscalement, est-ce intéressant ?

Oui, parce que seule une partie de la rente est imposée à l’impôt sur le revenu. Et en cas de dépendance, le montant de rente supplémentaire est exonéré.

  1. En revanche, le capital ne peut plus être transmis aux héritiers ?

Effectivement, si vous optez pour une rente viagère, le capital du contrat d’assurance vie est aliéné. Cela signifie que vos bénéficiaires ne recevront rien.

  1. Est-il possible d’y remédier ?

Vous pouvez tout à fait décider de convertir seulement une partie du capital en rente avec option dépendance. De cette façon, vous vous assurez des revenus et vous anticipez la transmission d’un capital à vos proches.

Comme vous l’aurez compris, l’assurance vie est un produit souple et efficace pour se protéger contre la dépendance. Pour en savoir plus et faire le point sur votre situation personnelle, n’hésitez pas à prendre contact avec nos Conseillers en Patrimoine !

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à prendre contact avec nos conseillers en Patrimoine.

Partagez cet article

Retour au sommaire des vidéos Haut de page

Fermer XEn poursuivant votre navigation sur le site " Conseils en Patrimoine " de la GMF, vous acceptez l'utilisation de cookies destin�s à am�liorer votre exp�rience de navigation sur le site et à vous proposer des contenus et messages adapt�s à vos besoins.

En savoir plus sur les cookies